The African Standby Force: An update on progress

2008-03-02

This paper provides an update and commentary on the progress that has been made during the last three years on the establishment of the African Standby Force. After providing an overview of the concept, subsequent sections deal with the command and control relationships between the African Union, the United Nations and sub-regional organisations. The paper finds that progress at regional level has been steady, if uneven and largely limited to southern, western and eastern Africa. While Africa has seen good progress with regard to training, development of doctrine, Standard Operating Procedures, command and control concepts and the like, the issue of logistics remains hugely problematic, as does the requirement for greater capacity and leadership at the level of the AU Commission.

About the author

Dr Jakkie Cilliers has BMil (BA), BA Hons, MA (cum laude) and DLitt et Phil degrees from the Universities of Stellenbosch and South Africa. He co-founded the Institute for Defence Policy during 1990, which subsequently became the Institute for Security Studies (ISS). Since 1993 Dr Cilliers has served as executive director of the ISS. Awards and decorations he has received include the Bronze Medal from the South African Society for the Advancement of Science and the H Bradlow Research Bursary. Dr Cilliers has presented numerous papers at conferences and seminars and is a regular commentator on local and international radio and television. He regularly lectures on security issues and has published, edited and contributed to a large number of journals, books and other publications, serving on a number of boards and committees.

______________________________

Cet article fournit une mise à jour sur les éléments nouveaux et fait des commentaires sur les progrès accomplis au cours des trois dernières années dans la mise en place de la Force africaine en attente. Après avoir donné un aperçu du concept, les parties suivantes traitent des relations de commandement et de contrôle entre l’UA, les Nations unies et les organisations sous régionales. L’article estime que les progrès accomplis au niveau régional sont constants, bien qu’ils soient inégaux et limités, dans une large, à l’Afrique australe, de l’Ouest et de l’Est. Bien que l’Afrique a réalisé des progrès appréciables en ce qui concerne l’entraînement, l’élaboration de la doctrine, les Procédures opérationnelles permanentes, les concepts de commandement et de contrôle et autres, la question de logistique demeure très problématique, tout comme l’est le besoin pour des capacités et un leadership plus importants au niveau de la Commission de l’UA.

A propos de l’auteur

Dr Jakkie Cilliers est titulaire d’un BMil (BA), BA Hons, MA (cum laude) et d’un Doctorat ès Lettres et de diplômes en philosophie décernés par les Universités de Stellebosch et d’Afrique du Sud. En 1990, il a été le co-fondateur de l’Institute for Defence Policy, qui par la suite est devenu l’Institute for Security Studies- Institut d’Etudes de Sécurité- (ISS). Depuis 1993, Dr Cilliers a occupé le poste de Directeur exécutif de l’ISS. Plusieurs prix et décorations lui ont été décernés dont la Médaille de bronze de la South African Society for the Advancement of Science et the H Bradlow Research Bursary. Dr Cilliers a été l’auteur de plusieurs articles présentés dans des conférences et séminaires et il est commentateur régulier sur des chaînes de radio et de télévision locales et internationales. Il donne régulièrement des conférences sur les questions sécuritaires. Il a publié, édité et contribué à un grand nombre de journaux, d’ouvrages et autres publications et a été membre d’un certain nombre de Conseils et de Comités.

feature-5icon-printerPSC REPORT