Les possibilités de la justice transitionnelle au Mali

Publié le 11 février 2021 dans Recherches / Rapport sur l’Afrique de l’Ouest

Ce rapport vise à améliorer la compréhension et à évaluer l’utilisation efficace des processus de la justice transitionnelle au Mali.

La présente étude vise à améliorer la compréhension et à évaluer l’utilisation efficace et complémentaire des processus de responsabilisation et de justice transitionnelle dans la lutte contre les crimes internationaux et les violations des droits humains. Elle offre également aux citoyens, aux groupes de victimes et aux autres acteurs civils la possibilité de mesurer les progrès accomplis par les acteurs de la justice dans la « gestion du passé » par le biais de processus de justice transitionnelle.


À propos des auteurs

Drissa Traore est un juriste de formation spécialisé en droits de l’homme et coopération internationale. Il est titulaire d’un master 2 en coopération internationale et aide humanitaire et d’une maîtrise en droit international public, obtenue en 2004. Depuis février 2013, il travaille au sein du projet conjoint AMDH-FIDH en qualité de coordinateur national.
Allan Ngari est chercheur principal au sein du programme Crimes complexes en Afrique de l’ISS.

Crédit photo : MINUSMA/Harandane Dicko
Partager ceci:
Partenaires de développement
Ce rapport est financé par le gouvernement des Pays-Bas. L’ISS souhaite également remercier les membres suivants de son Forum des partenaires pour leur appui :l’Union européenne, la Fondation Hanns Seidel, les fondations Open Society et les gouvernements du Canada, du Danemark, de la Finlande, de l’Irlande, des Pays-Bas,de la Norvège, de la Suède et des États-Unis.
Contenu lié